L’ordinateur quantique, microsoft dans la course

lordinateur-quantique-microsoft-dans-la-course.jpg

L’ordinateur quantique, Microsoft dans la course

Il n’est plus nécessaire de rappeler que l’ordinateur peut réaliser plusieurs milliards d’opérations par seconde. Certaines applications de nos jours requièrent même de capacités plus volumineuses en termes de réalisation par seconde.

applications.jpg

D’où la recherche technologique qui s’accentue de plus en plus et Microsoft se trouvent constamment dans la course.

L’ordinateur et son évolution

A titre de rappel, l’ordinateur a déjà contribué aux activités de l’homme depuis l’année 1944, ne serait-ce que pour communiquer, pour jouer, pour travailler intensément, etc. A noter que le premier ordinateur entièrement électronique était l’ENIAC pour résoudre des problèmes de calcul. Dans le temps, le transistor est l’un des composantes électroniques très actives. L’histoire de l’ordinateur dans le temps ne peut pas omettre le SSEC apparu en 1948, ni l’UNIVAC en 1951 oy XEROX ALTO en 1973, ni Apple Computer en 1976 ou Machintosh en 1984. En 2007, Apple a créé l’Iphone, puis l’Ipad  en 2010. A vrai dire, la technologie ressemble à l’eau de mer, autant on en boit, et autant on en veut toujours car on a toujours soif d’améliorer les performances. Les opérations deviennent de plus en plus compliquées que l’ordinateur normal du 20ème siècle n’arrive plus à réaliser selon la soif de l’homme   et ses nouvelles technologies. A cet effet, l’ordinateur quantique devient un besoin, devient très intéressant.

Microsoft est ubiquitaire au service de l’ordinateur quantique

A noter qu’il ne faut pas voir les ordinateurs quantiques de la même façon que le PC que vous disposez en ce-moment. L’informatique quantique ne repose plus sur les bits dont la valeur logique est 0 ou 1. Les bits quantiques sont désormais des « qubits » qui peuvent être des objets physiques comme un photon ou un atome ou des circuits supraconducteurs, etc.

ordinateurs-quantiques.jpg

L’ordinateur quantique offre en effet une puissance de calcul inimaginable avec un temps d’exécution extrêmement court. Microsoft n’est pas étranger à l’informatique quantique, sachant que les chercheurs ont déjà commencé l’exploration depuis 2005. A noter cependant que Microsoft continue à considérer l’informatique quantique comme un projet de recherche et non un projet d’ingénierie. En effet, un ordinateur quantique peut être présenté sous forme d’une simple molécule refroidie à l’hélium, à des températures aux environs de 0°. Il faut reconnaître qu’il est encore difficile de trouver un ordinateur quantique sur le marché, pour ne pas dire que Microsoft n’a pas encore sorti, même un prototype.